• Panier vide
Remonter

Histoire Charlotte

Home / Histoire Charlotte

Je reprends la plume pour mieux vous servir .

Je vais vous raconter ce que Mister K et The Fighting Kit sont en train de devenir, « la suite » logique (même si la logique n’est pas toujours mon point le plus fort, je vais tenter d’être claire).

Pour ceux qui ne me connaissent pas, je m’appelle Charlotte, j’ai 31 ans, une épreuve de vie a fait irruption dans la fleur de l’âge, j’avais 27 ans, quand un requin vorace a fait irruption dans mon corps : un Cancer de l’ovaire à un stade très avancé. Mister k (comme je l’appelais) a frappé a ma porte sans prévenir; aujourd’hui je vais bien, parce que j’ai eu la chance que la vie s’entête (et bon accessoirement j’ai quand même été hyper bien soigné, ça aide et c’était pas gagné), bref, aujourd’hui je suis devenue entrepreneure, fondatrice de Mister k fighting Kit, car j’ai décidé de transformer mon épreuve en quelque chose de positif.

Pour ceux qui me suivent depuis longtemps, avec fidélité, vous avez du voir, l’évolution qui se produit depuis cet été…

Alors voilà, il est temps pour moi d’aborder les choses avec une autre vision, sous un autre angle, et je peux vous dire que ça m’a pris des mois d’intense réflexion transcendantale. Je suis une survivante, aujourd’hui tellement vivante, ma mission (rien que ça) autoproclamée est :

« donner du sens à ce qui n’en a pas, délivrer des messages symboliques pour insuffler de la force au gré des étapes, se retrouver dans un combat commun, célébrer la vie qui peut être belle malgré tout et s’engager autrement (vaste programme)… être utile, quoi ! »

Avec Mister k, je n’ai pas pour ambition de créer la énième marque de vêtements à message marketés, mais des messages associés à une marque qui inspire, insuffle de la force, une marque qui résonne, en vous, en moi, en nous, une marque qui tisse un lien tangible entre nous et ce que nous sommes.  Et accessoirement une marque désirable, car ma vie d’avant c’était ça aussi, imaginer du beau – je suis styliste de formation – j’ai fait mes armes dans différentes maisons (dont certaines que vous connaissez sans doute très bien), et j’adore ça.  Habiller les femmes, penser la mode différemment, en mettant mes compétences à profit pour cette marque en devenir, mêlée à la part de futilité qui m’anime depuis mon plus jeune âge… une passion, une extension de moi-même, en fait .

Après 2 ans passés à transformer l’essai, tout s’est dessiné au fil de l’eau grâce à vous. Hyper sensible structurelle mais activiste par nature, j’ai acquis la conviction qu’il n’y avait pas de hiérarchie face à l’épreuve (si, si, je vous le jure).
Chacun traverse des choses singulières, lourdes, mais en chacun de nous résonne un souffle profond, je crois, celui de la vie envers et contre tout. Voilà ce que Mister K devait devenir, une marque qui célèbre la résilience et le sentiment d’appartenance à des valeurs humaines.

« Continuer à reverser une partie de nos bénéfices à la recherche, évidemment, c’est mon histoire, celle qui a changé ma vie, pour le meilleur finalement. »

Les briques s’emboitent une à une; j’ai pris mon risque, celui d’entreprendre et de composer avec les embûches, aujourd’hui je vais bien et je crois que mon rêve est d’occuper une place dans ce monde de brutes, pour dire haut et fort que mode, business, sincérité, empathie, lien, et solidarité habitent la même rue du même village de la même planète.

Il n’y a pas d’effet utile pour une entreprise qui ne donnerait pas la parole à des hommes et à des femmes qui nous inspirent et qui eux aussi ont transformé leurs faiblesses en force; attention teasing je vous en dis plus plus bas…

Tout avait commencé ainsi dans ma nouvelle vie, par un blog ou je livrais à l’époque mon expérience du K, mes astuces, et puis les mois ont passé, harassée par le quotidien de l’entreprenariat, j’avais mis de côté mon clavier et ça me manquait.

Un flash en juin dernier, un sentiment tiraillé entre le devoir moral de continuer la lutte et l’envie irrépressible de parler d’autre chose, parce que c’est lourd à porter les souvenirs et séquelles du K.
Mais forte de ma constitution quasi « bipolaire », la culpabilité étant inscrite dans mon ADN, je ne pouvais pas abandonner, je devais composer encore et toujours. C’est ainsi que l’idée de créer 2 marques distinctes m’est venue (épaulée de près par wonder Sylvain dont je vous parlerai plus tard), avec d’un côté le mythe fondateur du projet (les fighting kits) et d’un autre côté le désir de renouer avec ma vie d’avant, le monde de la mode et ses futilités, mais en y donnant du sens…

« Une marque de fringue, la énième marque de sweats a messages, jamais ! Mais incarner un projet qui donne du sens parce que la vie s’impose, oui ! »

Un grand oui ! Et puis ce pieds de nez contre la maladie, en s’engageant contre elle (parce que c’est mon histoire).

Fédérer autour de la résilience et la bienveillance (la vraie, hein ! pas ce mot valise mis à toutes les sauces à la mode, mais la bienveillance véritable, le sens de l’autre,  qui vous oblige à passer et réussir le test de sincérité à la fin de chaque journée), porter des messages en étendard parce qu’ « on a tous des combats à mener », parfois moins lourds que d’autres, oh ça oui !

Voila le virage que Mister K se devait de prendre, imaginer plus loin, une marque plus large qui s’adresse au plus grand nombre, parce qu’on a tous des combats à mener.

ET LES KITS DANS TOUT ÇA ?

Affronter le cancer est une guerre à mener sur tous les fronts. Nos fighting kit continueront donc de proposer des box beauté pleine de douceur, pour armer le combat autrement, car ces là ou toute cette « aventure » entrepreneuriale avait commencé, et on compte bien la continuer; nous pensons déjà à la suite pour eux aussi, avec de nouvelles box, un blog plein d’astuces, les interviews tellement nécessaires qui seront rediffusées très vite.

Délaisser les kits, pensiez vous ? non jamais, impossible de laisser tomber, c’est notre mythe fondateur, je dois juste ne plus exclusivement porter seule cette action que je sais tellement essentielle.

Le cancer a été une chance, terrible, mais une chance, celle de remettre à plat ma vie, d’oser, d’entreprendre, de renouer avec l’essentiel, d’adopter un chien : se réapproprier jour après jour du bonheur et des valeurs humaines à partager.

Alors voila ce qui va se passer , tadaaaam (suspens insoutenable).

La fameuse suite …

Nous allons vous proposer 2 sites, avec Mister K d’un coté, dédié à la création de modèles désirables, à leur juste prix, et engagée évidemment et The fighting kit de l’autre, dédié à la diffusion des Box pour les combattants du cancer, sans oublier les interviews des k fighteuses qui reviendront dès cette semaine, chaque mercredi à 13h.

UN BLOG AUSSI CHEZ MISTER K !

Comme toute cette « aventure » avait commencé par un blog en décembre 2013, je compte bien continuer aussi pour Mister k, en vous donnant 2 rdv par mois, avec d’un coté des portraits d’une personnalité (connue ou inconnue) qui à la suite d’une épreuve de vie, a elle aussi su rebondir et transformer l’essai (les âmes écorchées se reconnaissent souvent). C’est pourquoi, mettre en lumière les failles qu’on a su transformer en force me semble essentiel pour poursuivre la suite de ce projet.

Et d’un autre coté (dès que le temps me le permettra) je vous livrerai des billets d’humeur, des réfléxions personnelles sur ma vision de la vie (rien que ça), de l’entreprenariat , de l’engagement , des réflexions qui motivent, boostent et inspirent.

Vous savez tout, j’espère que vous n’avez pas trop perdu le fil, je n’ai jamais su faire court.

« La création de ces 2 Marques est intimement liée à la même histoire, l’histoire d’une renaissance, d’une résilience à toute épreuve, l’histoire d’un projet où il est question de ne jamais rien lâcher, quels que soient les obstacles et de composer. »

J’espère que « la suite » vous plaira, nous y avons mis tout notre cœur, beaucoup d’énergie, de nuits blanches parfois, mais nous sommes heureux du résultat, et plus motivés que jamais.

Car à présent dans cette aventure je ne suis plus seule aux commandes, depuis 1 mois, Sylvain (mon associé parfaitement complémentaire) a rejoint l’aventure, pour nous donner des ailes, je vous le présenterai très vite sur le blog de Mister k.

Pour découvrir nos 2 nouveaux superbes sites rdv sur :

misterk.fr

thefightingkit.com – sur les réseaux une page leur est consacrée sur Facebook et Instagram @thefightingkit.

Merci d’avoir pris le temps de me lire (c’était courageux d’aller jusqu’au bout ahaha).

Charlotte

 

photo © Emilie Deville

Je reprends la plume pour mieux vous servir . Je vais vous raconter ce que Mister K et The Fighting Kit sont en train de devenir, « la suite » logique (même si la logique n'est pas toujours mon point le plus fort,

Quand la si inspirante Sheryl Sandberg te cite (toi) et ta startup dans les rencontres qu'elle a faite parmi 9 autres super femmes entrepreneurs chez The Family  le 17 janvier 2017 sur sa page Facebook et en parle aussi sur BFM BUSINESS (vers 3 min de vidéo)

{2017 - ensemble} Belle année à tous, beaucoup de force, énormément d'amour, de la bienveillance, du lien sincère, penser à soi , se faire du bien, de la douceur, être ensemble, prendre le temps de s'enivrer de ceux qu'on aime, pleurer aussi pour

Hello, Longtemps que je n’ai pas pris la plume de mon clavier … Mais l’inspiration est tout naturellement venue, à la suite d’une parenthèse enchantée dont je tenais à vous parler … Julie, Lili, Laure et moi même avons été invitées à l’occasion

C'est avec une vive émotion et beaucoup de fierté que je vous annonce que "The Fighting Kit" a remporté lundi 10 octobre 2016, le prix des Achievers Awards 2016 "Initiative Solidaire" remis par mes marraines Emma Rami, CFO Marionnaud group et

Dans le cadre d'Octobre Rose, ghd m'a donnée la parole pour témoigner sur "la beauté qui est loin d'être futile" pendant un Cancer. Merci infiniment GHD et à la si talentueuse Mai Hua pour la justesse, la légèreté de cette vidéo pourtant si intime, qui

Hello Un post de ma plume #clavier ! yeah !! Attention nouveau vidage de saK , âmes sensibles s’abstenir ! Le cancer peut rendre … euh comment dire « relou » …Excusez-nous… Oups Surtout après, disons que ça nous plonge souvent dans des réflexions mystiques, essentielles, bah

Hello, Un moment que mes tirades introspectives vous manquent ? Allez c'est cadeau aujourd'hui hui, je reprends la "plume"  (enfin le clavier on s’comprend) Une discussion de copine de régiment autour d'un verre sans filtre parce qu il n'y a plus de diktat