• Panier vide
Remonter

The Fighting Kit

Home / Interviews / ITW n°123 : Marion – K fighteuse du sein
Témoignage d'une combattante d'un cancer du sein

Commençons !

 

Qui es tu ?

Prénom: Marion

Age : 35 ans

Profession: Responsable Ressources Humaines

Ou vis-tu : Fontenay

 

Pourquoi acceptes-tu de partager ton histoire aujourd’hui ?

Réponse : Parce qu’ensemble on est plus fortes, parce qu’ensemble on permet de faire avancer la recherche, la lute contre la maladie, que malgré le cancer on est et reste des femmes magnifiques, et qu’avec l’aide des unes et des autres on peut se trouver des pouvoirs magiques.

 

Quelles sont tes qualités (en quelques mots) ?

Réponse : J’arrive à faire rire et donner le sourire même dans les moments difficiles.

 

Quelles sont tes passions (en quelques mots) ?

Réponse : Ma famille, mes amis, la musique, le cinema, la lecture, les fringues, les bijoux, la mode.

 

Quel K (quel cancer -grade si tu le souhaites / stade idem)  :

Réponse : Cancer du sein avec masectomie totale et reconstruction en juillet dernier.

 

Quand a t il été découvert ? Quel age avais tu ?

Réponse : En décembre 2015, à l’âge de 35 ans

 

Dans quelles circonstances a t il été découvert ?

Réponse : Lorsque j’ai fait retirer un adénofibrome qui lui était normal, et que par hasard, on a découvert que l’arbre sain cachait une forêt dévastée…

 

Si tu es en cours de traitement, ou en rémission (depuis combien de temps ?)

Réponse : remission depuis janvier 2016

 

Peux tu nous résumer ton histoire de (K fighteur)?

Réponse : Il y en a qui vivent avec un chat, un chien, un poisson rouge, moi je vis avec un cancer.

 

Quels traitement as-tu eu ?

Opération : Masectomie avec 1 semaine d’hospitalisation et reconstruction en 3 étapes.

 

Quelles astuces en lien direct avec le K as tu envie de partager (ton feeling avec médecin, tes bons plans d’organisation traitement, tout ce qui te semble utile ;)) ?

1/ Hôpital:

Réponse: A l’hôpital, j’ai inondé la chambre de choses girly, rose, paillettes et ai donné des noms plus sympas à toutes les choses tristouilles. Le sac en plastique pour les rendons était même devenu mon sac Chanel. Et avec le personnel, le mot d’ordre était “on est là pour guérir et non pas parce qu’on est malade”. 

2/ Medicine “parallèle”, si tu en as fait:

Réponse: Les bisous et câlins avec mon fils 🙂

 

Que faisais tu pour te changer les idées / te vider la tête (avant chimio , operation & co) ?

Réponse: Je regarde des photos et des vidéos de mon fils, renifle son parfum, écoute de la musique qui booste, et lis les sites des autres wonderwomen combattantes du cancer.

 

Quelles astuces pratico-pratiques “bien être / beauté” peux tu nous conseiller ?

1/ Beauté, tes produits indispensables :

Réponse: Mon huile fétiche la bi-oil, je suis aussi abonnée à birchbox et ma coiffeuse est devenue une super alliée beauté. Comme j’ai la chance d’avoir encore mes cheveux, et que je ne pouvais pas les laver seule au début, j’ai instauré un moment bien-être une fois par semaine avec brushing à chaque fois different, raides, bouclés, ondulés, mes cheveux ont tout vécu!

2/ Look (ex: ton look préféré chimio, hosto, tous les jours pour te sentir bien) :

Réponse: La couleur, les petites robes, les bottines à talons hauts carrés pour plus de stabilité. Mon look pour la reconstruction était composé de leggings suite à la demande du médecin. 6 semaines jour et nuit, alors j’ai lancé à mes amiss ur facebook le défi “extravagenca nous voilà”, où je m’engage à porter les tenues qu’ils me choisiront et à les poster. A quand le leggings bisounours 🙂

3/ Quotidien (ex: sport, nourriture & co, meditation, lecture…) :

Réponse: Je n’ai plus eu le droit de faire de sport apres mon operation, mais je faisais de la marche à pieds. Nourriture, je suis végétarienne, depuis 25 ans, donc je continue les fruits et legumes. J’utilise la méthode qui consiste à écrire dans un carnet tous les jours une pensée positive. Je lis la presse et des lectures pour le boulot mais je vais me remettre à la littérature.

 

Etais-tu soucieuse du regard des autres, avais tu peur que leur regard change ? Que faisais tu pour le contrer ?
Réponse: Oui soucieuse au travail, car on a découvert mon cancer le 7 décembre alors que je devais commencer un nouveau poste comme RH une semaine après ce qui n’a pas été possible. J’ai dû mentir en disant que j’étais tombée au sport et démarrer le 4 janvier. Depuis je n’ai rien dit… et je continue de jouer avec le maquillage, un grand sourire, des bijoux.

 

Comment tes proches t’ont ils accompagné  ?

Réponse: Ils ont été super, très presents. J’ai tout de même fait le trait sur 2 anciennes amies qui m’ont déçues par leur absence.

 

Et quels seraient les conseils que tu pourrais donner aux proches qui accompagnent un K fighteur ?

Réponse: Etre present, bienveillant mais materner juste ce qu’il faut, chouchouter sans donner au malade l’impression d’être malade justement et encore moins mourant!

 

Te renseignes tu sur le K sur internet ?

Réponse: Oui à travers les blogs d’autres K fighteuses comme ici.

 

Si oui, est ce que ça te fait du bien ?

Réponse: Oui! 🙂

 

Si oui, quels seraient les liens (internet) utiles qui t’ont aidé pendant le K ?

Réponse: Tchao Gunther et The fighting Kit. J’ai moi-même également commencé à rédiger un blog, lesboobsmasques.blogspot.com.

 

Qu’est ce que le K a changé dans ta vie …? (par exemple: ta vision du monde, des priorités, de tes essentiels, recentrer ton entourage, dans ton travail, ta philosophie ..?)

Réponse: Ca a changé beaucoup de choses. Je me préoccupe moins de ce qui n’en vaut pas vraiment la peine. Mes priorités sont ma famille et leur bien être. Je m’accorde des moments beauté, achat de vêtements. J’accompagne mon fils chez sa nounou et vais le récupérer, je l’emmène au parc. J’essaie d’avoir plus confiance en moi dans mon travail. Je suis plus tolérante, plus souriante envers les autres.

 

Champs libre 😉 raconte nous ce que tu souhaites (qui ne se trouverait peut etre pas dans mes questions) :

Réponse: Voici le premier article de mon blog qui remonte au mois de Juin 2016.

1er janvier 2016
Je me réveille avec un mélange de gueule de bois, d’euphorie, et de crainte. Et pourtant, non je n’ai pas fait la fête jusqu’au petit matin… Mais qu’est donc alors que ce sentiment étrange? Un cancer… Le vilain mot est lancé. Pour un herpès, les filles disent souvent « euh, j’ai un bouton de fièvre », mais là non, pour cancer, on n’a rien trouvé et oui je vous le dit ça pue grave!
On m’a annoncé le 7 décembre que j’avais un cancer du sein très avancé et qu’il fallait me faire une mastectomie. Alors certes, lorsqu’on va voir un cancérologue, on se doute que sa profession tourne autour de ça mais pour autant lorsqu’on va chez le dentiste, on ne se dit pas « crotte, je vais ressortir avec un dentier ». Donc voilà, cette année, en se penchant sur ma liste, papa noël a dû sauter une ligne, moi en point commun avec Angelina Jolie, j’avais plutôt demandé le compte en banque, pas ses nichons.
Après l’annonce aux proches, famille, amis, me voilà devant la glace à me dire « ok, et maintenant pour le boulot on fait comment? ». Je suis RRH, responsable des répressions humaines, celle qu’on adore détester, celle dont vos copines vous disent « ma RRH, cette connasse, ah non mais t’inquiète rien à voir avec toi hein » hmhm. Ok, je suis clairement la cible à abattre, dans une nouvelle boîte, à une création de poste, et avec mon nouveau pote le cancer toujours fidèle. Nous avons toutes vécues le fameux « je n’ai rien à me mettre », et bien là d’un coup cette phrase prend tout son sens. La solution, comme après une grossesse, détourner le regard vers autre chose que nos petits kilos disgracieux. Là, on dit merci Christina, oui celle de Magnifique by Christina, Les reines du shopping, et Relooking pour toutes ses supers combines. You saved my 1rst day at work!

 

Merci de nous aider à surmonter ces moments difficiles! 🙂

 

———-

 

Si vous aussi vous souhaitez partager votre histoire envoyez nous un email à:  interview@thefightingkit.com.com

Plein de belles pensées positives.

A très vite.

Charlotte

Un commentaire

  • sandrine1 mois ago

    répondre

    Très joli commentaire, très belle force. J’adore ta première page du bloc, je vais de ce pas aller y jeter un oeil. Du courage pour la suite

Laisser un commentaire