• Panier vide
Remonter

The Fighting Kit

Home / Interviews / ITW n°116: Danielle – K fighteuse du sein

Commençons !

 

Qui es tu ?

Prénom: Danielle

Age : 48

Profession: Assistante maternelle

Ou vis tu : Calvados

 

Pourquoi acceptes-tu de partager ton histoire aujourd’hui ?

Réponse :  Pour me libérer et même si le cancer du sein se soigne mieux qu’avant on n’en ressort pas indemne.

  

Quelles sont tes qualités (en quelques mots) ?

Réponse : La force. 

 

Quelles sont tes passions (en quelques mots) ?

Réponse : La course à pied  (marathonienne).

  

Quel K (quel cancer -grade si tu le souhaites / stade idem) ?

Réponse :  Cancer du sein hormonal.

 

Quand a t il été découvert ? Quel age avais tu ?

Réponse : Le 27 aout 2015, j’avais 48 ans.

 

Dans quelles circonstances a t il été découvert ?

Réponse : Lors d’une échographie.

 

Si tu es en cours de traitement, ou en rémission (depuis combien de temps ?)

Réponse : En traitement depuis le 10 Novembre (jour de de mon anniversaire – première chimio), YES.

 

Peux tu nous résumer ton histoire de (K fighteur)?

Réponse : Lorsque l’on m’a annoncé mon cancer je n’ai pas compris, je suis sportive, je fais attention à ce que je mange. Pourquoi moi ?

J’ai perdu mon emploi évidemment, on ne peut pas garder des enfants avec la chimio, je perdais aussi une partie de mon indépendance financière.

Au début on m’avait dit ne vous inquiétez pas on vous enlève la tumeur et vous n’aurez que de la radiothérapie, et la sentence est tombée mes tissus HER2 donc chimio.

La totale.

Le décès de ma maman est venu assombrir cette annonce, et là je me suis dit « pour elle il faut te battre », ce que je fais tous les jours.

 

Quels traitement as tu eu ?

Chimio, si tu en as eu : Taxole hebdomadaire 12 injections.

Radiothérapie, si tu en as eu : 33 seances.

Opération, si tu en as eu : Tuméroctomie + ganglions 3, ambulatoire.

Autre: Petit soucis de lymphe et staphylocoque doré, je ne fais pas les choses a moitié hihihi

 

Quelles astuces en lien direct avec le K as tu envie de partager (ton feeling avec médecin, tes bons plans d’organisation traitement, tout ce qui te semble utile ;)) ?

1/ Chimio : Les séances de chimio pour moi était le rdv avec une amie que j’ai rencontré pendant mes traitements. Les échanges avec les autres malades et les infirmières m’ont beaucoup aidé. Mais je n’ai pas de solutions miracles.  

Comment vivais tu  la veille, le jour meme, les jours d’après chimio ? et quelles étaient tes astuces ?

Réponse: La veille cela pouvait aller mais les deux jours suivants, c’était un peu plus galère, alors le mardi j’avais la chimio et le jeudi je partais courir.

Moi le sport m’a aidé à évacuer une partie des effets secondaires.

2/ Hôpital:

Réponse: Personnel au top.

3/ Medicine “parallèle”,)

Réponse: Aucune

 

Que faisais tu pour te changer les idées / te vider la tête (avant chimio , operation & co) ?

Réponse: Parler , rire échanger, voila mon remède !

 

Quelles astuces pratico-pratiques “bien être / beauté” peux tu nous conseiller ?

1/ Beauté:

Réponse: Toujours prendre soin de soi. C’est important pour l’image.

2/ Look (ex: ton look préféré chimio, hosto, tous les jours pour te sentir bien):

Réponse: Je suis toujours allée à ma séance de chimio comme si j’allais au travail. Habillée maquillée et souriante.

3/ Quotidien (ex: sport, nourriture & co, meditation, lecture…)

Réponse: J’ai fait 4 heures de sports par semaine tout au long de ma chimio, les infirmières me disaient que j’étais une extraterrestre. Mais non, pour moi c’était de la survie. Sans sport je meurs.

4/ Problèmes de cheveux (ex: portais tu une perruque, foulards , bonnets)

Réponse: J’ai perdu mes cheveux en quelques semaines, j’ai pris mon courage et je les ai rasés, je porte bonnet et foulard. Le top ! La perruque pour moi me renvoyait l’image de la maladie.

 

Etais-tu soucieuse du regard des autres, avais tu peur que leur regard change ? Que faisais tu pour le contrer ?

Réponse: Au début oui, on sent les regards des gens que l’on connaît et qui nous croisent mais on s’y habitue.

 

Quelles sont les phrases “pépites” / pieds dans le plat (dont tu te rappelles) qu’on a pu te dire pendant le K et qui auraient pu t’être évitées ?

Réponse: La petite phrase que j’adore, « t’es sure que tu as un cancer, tu as l’air en forme ».

Parce qu’il faut une tête spéciale quand on a un cancer ? Je ne savais pas.

 

Comment tes proches t’ont ils accompagné  ?

Réponse: TRES BIEN ACCOMPAGNE

  

Et quels seraient les conseils que tu pourrais donner aux proches qui accompagnent un K fighteur ?

Réponse: Restez vous-même !

 

Te renseignes tu sur le K sur internet ?

Réponse: Au début oui, et après j’ai pris peur alors stop. Tous les cancers sont différents.

  

Si oui, est ce que ça te fait du bien ?

Réponse: non

 

Qu’est ce que le K a changé dans ta vie ? (par exemple: ta vision du monde, des priorités, de tes essentiels, recentrer ton entourage, dans ton travail, ta philosophie ..?)

Réponse: Ma vie a changé, on passe tous les jours avec la maladie, les traitements, les rdv, la perte de mon travail, il n’y a pas de mi-temps thérapeutiques pour la garde d’enfants.

Et la question sans réponse, que vais-je faire après ?????

 

Champs libre 😉 Raconte nous ce que tu souhaites (qui ne se trouverait peut etre pas dans mes questions) :

Réponse: La plus grosse peur c’est la récidive, même quand on est positive on est obligé d’y penser, c’est le traumatisme de cette maladie, car je sais que le cancer du sein HER2 est tout de même un cancer avec des récidives.

Et puis cette maladie IMPLIQUE AUSSI DES DESCRIMINATIONS.

Je me sentirai guérie dans 5 ans.

En attendant POSITIVE ATTITUDE !

 

———-

 

Si vous aussi vous souhaitez partager votre histoire envoyez nous un email à:  interview@thefightingkit.com.com

 

Plein de belles pensées positives.

A très vite.

Charlotte

Un commentaire

  • Laurence3 mois ago

    répondre

    Merci à Danielle pour ce témoignage, franc et direct.
    La phrase « Lorsque l’on m’a annoncé mon cancer je n’ai pas compris, je suis sportive, je fais attention à ce que je mange. Pourquoi moi ? » fait vraiment écho à ce que j’ai vécu, idem dans l’attitude pour aller aux séances de chimio.
    Bonne continuation pour « l’après » !

Laisser un commentaire